Editions Wildproject

 

Editions Wildproject

 

Cette étude sur les parcs nationaux d’Afrique australe veut montrer comment les aires protégées sont emblématiques d’une approche moderniste et coloniale de l’écologie.

Si la modernité se définit par l’acte de séparer, alors nous sommes déjà entrés dans le monde d’après, marqué au sceau de la coprésence – qui fait voler en éclat les frontières modernes.
Nos tentatives répétées de faire des « enclaves de nature » se heurtent partout aux logiques d’un monde connecté – écologiquement et socialement.

Pour sortir de cette écologie des parcs, Estienne Rodary nous invite à repenser radicalement les rapports des sociétés humaines à la Terre.

Le premier essai d’écologie politique du fondateur de la géographie environnementale.

 

« Passionnant, érudit et lucide, cet ouvrage traite d’un domaine jusqu’alors peu abordé par les théoriciens de l’écologie politique. »
Jean-Paul Deléage, historien de l’écologie

« L’ambition de ce livre est considérable : il s’agit de qualifier les transformations des rapports à la nature de nos sociétés au cours des trente dernières années. Ces analyses sont d’une finesse et d’une profondeur théorique jamais rencontrées jusqu’à présent. »
Xavier Arnauld de Sartre, géographe