Editions Wildproject

Editions Wildproject

 

Avec 500 poils au centimètre carré, leurs joues sont un jardin, un bois, une forêt.

On pourrait croire que le barbu est une figure du passé, l'emblème de l'ancien mâle dominant – un homme du 19e siècle. Mais la fascination que le barbu continue d'exercer est légitime. En marge du monde glabre des institutions, le barbu tire sa puissance de la nature, et revient au centre pour incarner un point de repère crucial, une incontournable figure protectrice, inspirée et débonnaire.

En plein 21e siècle, au moment où elle revient partout en force, chez les rugbymen ou chez les rockers, barbe de trois jours ou barbe des bois, barbe des villes ou barbe des champs, ce petit ouvrage veut rendre hommage à la figure tutélaire du barbu, tendre et virile, paternelle et sauvage.

Préface de Victor Hugo

 

Où réside la grandeur de l'homme ? Dans sa barbe, qui le relie au cosmos.