Editions Wildproject

 

Editions Wildproject

 

En 1990, dans une série de conférences à Moscou, un jeune philosophe allemand, surnommé « le Boris Becker de la philosophie » pour la précocité et l’énergie de son talent, propose de penser le siècle qui s’ouvre comme « le siècle de l’écologie. »

Vittorio Hösle lit en effet dans la chute du mur de Berlin l’effondrement de la conception technique de la civilisation, incarnée selon lui aussi bien par le marxisme que par le capitalisme.

Présentant ici le nouveau paradigme écologique sur un plan éthique, métaphysique, épistémologique, politique, économique et juridique, Hösle prolonge et dépasse les intuitions de son maître Hans Jonas. Dans un dialogue enlevé avec Kant, Fichte, Hegel et Heidegger, il présente le programme détaillé de ce que serait une véritable philosophie de l’écologie.

En parallèle de l’éthique environnementale américaine, Hösle parvient aux mêmes résultats avec une profondeur spéculative et historique qui touchera particulièrement le lecteur européen.

Dans un style clair et imagé, Vittorio Hösle fait avec ce petit ouvrage, à l’âge d’à peine 30 ans, une entrée spectaculaire dans l’histoire de la pensée du XXIe siècle.

 

"Vittorio Hösle est le Boris Becker de la philosophie."