Editions Wildproject

 

Editions Wildproject

 

En fondant l’écologie profonde, Arne Næss a donné à l’écologie sa première expression philosophique.

Revendiquant l’héritage de Spinoza et de Gandhi, Næss définit l’écologie profonde par opposition à une écologie “superficielle” qui n’aurait pour but que la préservation des ressources en vue du développement des pays riches. Replacer la nature au cœur de la pensée et au centre de nos valeurs : tel est le renversement auquel il invite la philosophie occidentale.

Présentée par Luc Ferry comme une menace pour l’humanisme et la démocratie, l’écologie profonde commence – plus de 35 ans après sa fondation – à retenir l’attention des milieux intellectuels français.

Dans ce savoureux dialogue autobiographique avec son complice David Rothenberg, Næss nous emmène dans quelques-uns de ses lieux de prédilection, et revient sur son parcours intellectuel et humain. De sa formation en philosophie à son amour de la montagne, en passant par ses activités de résistant, on refait avec lui le chemin qui l’a conduit à quitter l’université pour mettre en œuvre cette "révolution copernicienne".

 

"Ce n'est pas moi, c'est Rachel Carson qui a inventé l'écologie profonde"
ARNE NAESS