Editions Wildproject

 

Editions Wildproject

 

Dans les années 1960, marqué par la lecture de Printemps silencieux de Rachel Carson, Næss s'implique totalement dans l'activisme environnemental, et mène des actions de désobéissance civile non violente contre tous projets nocifs pour les milieux naturels – qui lui vaudront d'être arrêté, notamment lorsque, voulant entraver la construction d'un barrage, il s'enchaîna à un rocher en face de la cascade de Mardalsfossen. Cela provoqua la naissance même du mouvement écologique en Norvège, mais c'est bien sûr par ses écrits qu'il changea la conception même de l'écologie. (…) Ses idées ont pénétré toute la pensée écologique contemporaine.
Robert Maggiori, Libération

Reconnu dans le monde anglo-saxon, les pays nordiques bien sûr, en Allemagne, au Japon… pour avoir bouleversé la conception même de l'écologie, Næss est un philosophe prolifique, mais aussi un alpiniste chevronné, adepte de retraites régulières dans son chalet de Tvergastein et militant de la cause environnementale. Il est ce qu'il dit et écrit, à l'instar de Henry David Thoreau. Weronika Zarachozicz, Télérama Philosophe, militant écologiste et inventeur de l'écologie profonde, alpiniste et vainqueur de plusieurs sommets himalayens, Arne Næss aura marqué les Norvégiens dans tous ces domaines. Il est mort le 12 janvier 2009, à l'âge de 96 ans. Sa popularité était grande. Son attitude faite d'enjouement, de curiosité et d'espièglerie, comme l'a souligné le premier ministre de son pays, Jens Stoltenberg, forçait la sympathie.
Olivier Truc, Le Monde

Arne Næss meurt à 96 ans, mais, pour les Français, il meurt trop tôt : il nous était encore inconnu ou méconnu. On ne peut donc que se réjouir de voir plusieurs de ses ouvrages traduits en français.
Catherine Larrère, philosophe

Une des rares figures européennes de la philosophie de l'écologie, Arne Næss aura eu une vie en plein accord avec sa philosophie.
Jean-Claude Génot, écologue

Arne Næss aura été au 20e siècle l'un des très rares penseurs de l'écologie à avoir réellement modifié la façon dont, partout dans le monde, les hommes se représentent la nature et la place qu'ils y occupent, et par conséquent la façon dont ils doivent se comporter au sein de leur environnement naturel.
Hicham-Stéphane Afeissa, philosophe