Editions Wildproject

 

Editions Wildproject

 

« Notre santé se détériore – créant ainsi des maladies et des dépendances fort rentables –, parce que nous sommes incapables de percevoir les liens directs qui unissent la vie à l’alimentation, l’alimentation au travail, et le travail à l’amour. C’est seulement en rénovant les liens qui ont été rompus que nous pourrons guérir. La santé, ce sont les liens. »

La terre en tant que communauté vivante : Berry a placé cette réalité au centre de sa vie de paysan et d’écrivain.

Articulant les questions de nourriture et de sexualité, de vie familiale et de racisme structurel, de critique de la religion et d’économie, l’œuvre de Berry tourne autour de la question de la « santé de la terre ».

Ancré dans Homère, Dante et Shakespeare, dialoguant avec Ivan Illich, Masanobu Fukuoka, Sir Albert Howard, William Blake, Wes Jackson, John Ruskin…, Wendell Berry est, parmi les fondateurs de la pensée écologiste, l’un des rares qui soit un agriculteur.

 

Tous ceux qui prennent aujourd’hui part à cette nouvelle conversation sur l’agriculture – que ce soit sur les marchés paysans ou à la Maison-Blanche – doivent énormément à Wendell Berry.
MICHAEL POLLAN (préface)

L’articulation nouvelle qui est en train d’avoir lieu entre l’écologie et l’agriculture : c’est précisément ce sur quoi travaille Wendell Berry depuis plus d’un demi-siècle.
FRÉDÉRIC DUFOING (postface)

Tout à la fois philosophe, poète et essayiste – dans la tradition d’Emerson et de Thoreau.
SAN FRANCISCO CHRONICLE

Berry a posé les bases d’une réflexion sérieuse sur les lieux, la nature et la communauté.
GARY SNYDER

Le meilleur essayiste actuellement à l’œuvre aux États-Unis.
EDWARD ABBEY