Carnets d’estives

Des Alpes au Chiapas

Pierre Madelin

Carnets d’estives – Couverture Masquer la couverture

Carnets d’estives

Des Alpes au Chiapas

Pierre Madelin

Poche

juin 2021

978-2-381-140-209

144 pages

9 €

11 × 17 cm

Un beau matin, un étudiant en philosophie se fait aide-berger. Ce premier été en alpage va changer sa vie. De la solitude des estives à la conscience politique, des Alpes au Mexique, d’une nature rêvée vierge à une nature saturée de conflits sociaux : ce récit initiatique simple et lumineux nous fait partager l’apprentissage d’une décennie à l’école de la montagne.
À quelles conditions le monde peut-il cesser d’être un décor et redevenir un foyer ? Dans la lignée d’un Edward Abbey, Pierre Madelin livre ici un récit plein de fraîcheur, de gravité et d’humour.

Des Alpes au Chiapas, de la nature à la politique : un récit initiatique d’écologie

L’auteur

Pierre Madelin, auteur et traducteur, a grandi à Cuba et à Paris. Il vit et travaille à San Cristobal de las Casas, au Mexique. Il est notamment l’auteur de Après le capitalisme et Faut-il en finir avec la civilisation ? primitivisme et effondrement ? (Ecosociété).

Il est également le traducteur de nombreux essais de référence en humanités écologiques, et notamment :
J. Baird Callicott, Pensées de la terre (Wildproject)
Aldo Leopold, La Conscience écologique (Wildproject)
Arne Næss, La Réalisation de soi (Wildproject)
Robert Richardson, Thoreau : biographie intérieure (Wildproject)
Arne Næss, Une écosophie pour la vie (Seuil)
Tim Ingold, Marcher avec les dragons (Zones sensibles)
Guillermo Bonfil Batalla, Mexique profond (Zones sensibles)
Earth first, À bas l’empire vive le printemps ! Stratégie pour une écologie radicale (Divergences)
Holmes Rolston, Terre objective : Essais d’éthique environnementale (Dehors)
Sue Donaldson, Kymlicka Will, Zoopolis (Alma)

On en parle

« Le livre fait songer à Walden de Thoreau par la façon dont il entremêle la description d’un quotidien un peu rude et spartiate à des réflexions sur la condition des bergers. (…) Il faut lire ce carnet de bord des divers séjours en montagne et des diverses expéditions dans des endroits parfois improbables pour voir à travers les yeux de l’auteur les paysages magnifiques qu’il a découverts, faire avec lui les rencontres humaines qui l’ont marqué, rire aussi des péripéties burlesques qu’il a pu connaître. »
Hicham-Stéphane Afeissa, Nonfiction.fr

Sommaire

Prélude
Arrivée
La cabane du Pelvas
Canyon de la Venta
La montagne
Bergers
Le crépuscule des lieux
La cabane de Mary
Le loup et la ville
Montagnes de guerre