Prendre la clef des champs

Agriculture et architecture

Sébastien Marot

Prendre la clef des champs – Couverture Afficher la couverture Toujours afficher les couvertures ?

Prendre la clef des champs

Agriculture et architecture

Sébastien Marot

Architectures

septembre 2024

978-2-381140-759

304 pages

28 €

15 x 23 cm
300 images en couleur

Ce livre a été publié avec le soutien de l’École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est / Université Gustave-Eiffel.

À paraître le 6 septembre 2024

Prévente à partir du 9 juillet – affiche offferte (format A3), frais de port réduits (4€) 👇🏼

Ce livre est une vaste fresque pédagogique qui explore le lien entre agriculture et architecture, deux pratiques complémentaires de domestication qui émergèrent il y a environ 10 000 ans.
Dans le contexte contemporain d’impasse écologique, aucune réflexion sensée ne pourra se développer sur le futur de l’architecture et de l’agriculture tant qu’elles ne seront pas reconnectées et fondamentalement repensées en conjonction l’une avec l’autre.
L’argument central consiste en 56 courts chapitres, ordonnés en 8 parties thématiques. Ils composent une jurisprudence d’idées, d’épisodes ou de repères susceptibles de charpenter la réflexion sur le lien entre agriculture et architecture et son évolution dans l’histoire.
Cette récapitulation historique a pour but d’éclairer le présent. Une boussole (située dans la couverture et à la fin du livre) essaie de synthétiser, en quatre grands dessins panoramiques les directions concurrentes que la dialectique ville/campagne, agriculture/architecture semble pouvoir prendre aujourd’hui.

Un ouvrage de référence pour le tournant écologique de l’architecture.

L’auteur

Sébastien Marot, philosophe, spécialiste d’histoire de l’environnement, est professeur à l’École d’architecture de la ville & des territoires / université Gustave-Eiffel, où il a cofondé la revue Marnes. Il enseigne également à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont L’Art de la mémoire, le territoire et l’architecture (Éditions de La  Villette, 2010).

On en parle

« L’un des livres plus importants de notre époque, toutes ­régions confondues. Un manuel inestimable sur l’histoire du design urbain-­rural, et une sonnette d’alarme ! L’exposition qui l’accompagne devrait faire le tour du monde. »
Herbert Wright, Blueprint Magazine (UK)

« La réunification de l’architecture et de l’agriculture est essentielle à notre survie. Ce livre est à la fois une critique sévère des professions de la conception qui ont “bricolé pendant que Rome brûlait” et une invitation à rejoindre les expressions radicales de la pensée du projet qui, depuis des décennies, ont ouvert la voie à des modes d’habitation et de subsistance en accord avec les limites de la croissance. »
David Holmgren, cofondateur de la permaculture

« En tant qu’agronome, je suis enthousiasmé par l’intérêt croissant des architectes et des urbanistes pour l’agriculture, alors que l’enseignement de l’agriculture se concentre malheureusement de plus en plus sur des détails, perdant la vision plus large des paysages et des écosystèmes. Une exposition d’utilité publique – et qui ouvre l’esprit. »
Matthieu Calame, agronome et auteur

« Ce livre est un creuset de connaissances sacrées, dans lequel le lecteur butine les chroniques de l’histoire pour y trouver de nouvelles significations et des messages codés. La proposition ici est qu’à partir du matériel hétérogène du passé, il devient possible de voir comment envisager l’avenir et de comprendre le rôle de l’architecture dans la crise climatique. »
Jessica Ngan, historienne de l’architecture

« Un accomplissement intellectuel de premier ordre et d’une très grande actualité qui m’a révélé un nombre impressionnant d’angles morts. »
Christophe van Gerrewey, théoricien de l’architecture

Sommaire

A Agriculture et architecture
Homo domesticus
Sublimation
Coïncidence
Villa suburbana
Agritecture
Auto-suffisance
Intégration ?

B Agriculture et urbanisme
La révolution urbaine
Mundus
Imago mundi
Modèle d’occupation des sols
La nature au marché
Urbanisme
Urbanisme agricole ?

C De l’agronomie à l’agroécologie
Un hobby pour les élites urbaines
Plantations et enclosures
De l’alchimie à la chimie
De la guerre au champ de bataille de l’industrialisation
Get big or get out
Agriculture permanente et biologique
Au-delà de l’agriculture industrielle

D Exit urbs
Zomia
Monastères
Anarchisme et localisme
Ruralisme
Think Little
« Travailleurs de tous les pays, dispersez-vous »
Devenir indigène

E Affronter l’impasse écologique
A Blueprint for Survival
Descente énergétique
1972 : Les Limites à la croissance
Au-delà de la technologie industrielle
Small is Beautiful
1978 : Permaculture One
Scénarios futurs

F Recadrer la pratique et la théorie du projet
Grands précédents
Principes éthiques et principes de conception
Un situationnisme radical
Une reformulation des principes de l’aménagement des sites
Approfondir les territoires
Repenser l’urbanisme
Suburbanisme ?

G Contre-exode ?
Karl Marx et l’accumulation primitive du capital
Rosa Luxemburg
Ivan Illich
Maria Mies
Sorcières ?
Vandana Shiva
« Reprendre la terre aux machines »

H Biorégions
Iroquoia
Regional survey
Quatrième migration
Le chant du monde
Réhabitation
Vers des biorégions urbaines polycentriques ?
Un mundo donde quepan muchos mundos