Happy end

Laurent Petit

Happy end – Couverture Afficher la couverture Toujours afficher les couvertures ?

Happy end

Laurent Petit

Tête nue

janvier 2021

978-2-381-140-087

200 pages

16 €

14 × 22 cm
Dessin de couverture : Lenaïg Le Touze

L’État s’apprête à mettre en place une mesure inédite : un vaste programme gouvernemental de suicide assisté, ouvert à tous les volontaires, pour réduire le coût de la fin de vie et le bilan carbone de la nation.

L’agence de communication de Karl et Steph est sélectionnée pour réaliser la campagne promotionnelle. Entre le nouveau plan de comm de Cochonou et celui d’Areva-Française des Jeux, Karl et Steph se jettent à corps perdu dans le marché de leur vie.

Sur fond d’apothéose de la crise écologique et dans un pays atteint par la folie et la dépression nerveuse, Laurent Petit nous entraîne dans un rodéo épistolaire, à l’image de ses célèbres « psychanalyses urbaines ».

L’auteur

Après une brève carrière d’ingénieur, de jongleur et de clown de supermarché, Laurent Petit cofonde la revue Il est déjà trop tard avant de créer l’Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine (ANPU). Il est également l’auteur de La Ville sur le divan (éd. La Contre Allée, 2013).

On en parle

Farfelu, poétique, mais pas seulement.

Libération

Laurent Petit expose des solutions thérapeutiques aussi utopiques que révélatrices.

20 Minutes

Chemise bleu au col abimé, cravate large à motifs décolorés, cheveux en pétard et lunette de travers, Laurent Petit a la dégaine débraillée du scientifique fou. Son objectif : un projet d’analyse du monde – car Laurent Petit caresse l’idée de guérir le monde entier.

Les Inrockuptibles