Proliférations

Anna L. Tsing

Proliférations – Couverture Afficher la couverture Toujours afficher les couvertures ?

Proliférations

Anna L. Tsing

Poche

février 2022

978-2-381140-308

128 pages

12 €

11 × 17 cm

Préface d’Isabelle Stengers

Traduit de l’anglais par Marin Schaffner

Télécharger le communiqué de presse

La prolifération comme condition écologique et anthropologique contemporaine – une clef pour comprendre l’état du monde

Maladies émergentes, extinctions, plantes invasives : dans les « ruines du capitalisme », une foule de vivants se met à habiter les écosystèmes de façon troublante.

Là où les êtres humains détruisent les équilibres, les vivants se mettent à proliférer. Nous avons envahi le monde ; en retour le vivant prolifère.

L’anthropologue explore ici, en trois courts textes, les différentes facettes des multiples déséquilibres biologiques en cours.

L’autrice

Anna Tsing (née en 1952) est professeure d’anthropologie à l’université de Californie. Son travail sur l’anthropologie multi-espèces et la globalisation est devenu une référence au sein des pensées de l’écologie. Elle est notamment l’autrice du Champignon de la fin du monde (La Découverte, 2017).

On en parle

« Anna Tsing nous interdit le désespoir car elle rend présents les mondes multiples et enchevêtrés que – avec ou sans nous – les vivants continuent de fabriquer les uns avec les autres. »
— Isabelle Stengers

« L’anthropologue américaine aiguise sa réflexion sur le lien entre écologie et globalisation, qu’elle saisit à travers les frictions propres à la vie multi-espèces. […] Salutaire. »
Juliette Cerf, Télérama

« Anna L. Tsing nous rappelle les dangers pour l’humanité de la simplification et de la financiarisation de la nature, sur le modèle de la plantation. »
Benjamin Caraco, Nonfiction

« Certains petits livres sont comme les poissons-pilotes des baleines qu’ils devancent ou accompagnent. C’est le cas de Proliférations, qui introduit à la pensée de cette écologiste-féministe-marxiste. »
Nadia Tazi, En attendant Nadeau

« Anna L. Tsing continue à nous parler depuis ce que nous ne voyons pas. […] Elle prouve, une fois de plus, que les marges éclairent le centre. »
Youness Bousenna, Socialter

« Un court ouvrage qui met en exergue de façon remarquable et accessible quelques-unes des logiques de destruction qui sont à l’œuvre sur la planète et rendent possible l’émergence de nouveaux mondes sauvages. »
Céline D., Addict-Culture