Comme des rois

Youssouf Djibaba

Comme des rois – Couverture Afficher la couverture Toujours afficher les couvertures ?

Comme des rois

Youssouf Djibaba

Tête nue

septembre 2014

978-2-918-490-326

120 pages

20 €

14 × 22 cm

Télécharger le dossier de presse

La vie d’Akeem, c’est sa bande de copains. Il y a Foued le calme, Philippe le séducteur, Youssouf le comique, Baba le célèbre champion de foot, Brahim le mauvais garçon. Akeem pense être le plus sage. Chacun d’eux combat plus ou moins ses démons.

L’école, la famille, les vacances aux Comores, les virées en ville, le mouvement hip-hop, le foot, les dilemmes, les petites conneries, les grosses, la quête de rédemption, les rêves, les amours, et les incroyables insultes des gitans qui fusent d’une tour à l’autre : bienvenue dans la vie d’une cité ordinaire et extraordinaire.

Entre rires et larmes, ce récit va conduire chaque personnage vers son destin.

L’auteur

Youssouf Djibaba, surnommé Claude, a.k.a. Dyca, est un travailleur social et ancien champion de boxe né à Marseille. C’est par le mouvement hip-hop qu’il vient à l'écriture. Autodidacte, il écrit pour tromper la solitude dans les chambres d’hôtel lors des championnats. Il a boxé de 17 à 33 ans, et remporté 8 fois le championnat de France (poids super-plume) et a été champion de l’Union européenne en 2006.

Travailleur social depuis quinze ans, il accompagne au quotidien des jeunes migrants ou isolés. Youssouf Djibaba a écrit Comme des rois pour rendre hommage à ses grands frères, « les grands du magasin », qui ont contribué à son éducation, et à la construction de ses valeurs. Comme des rois est son premier roman. « Rêveur de l'impossible », ce père de famille se définit comme un « écrivain des rues » pour qui « la vie est une fête avec des larmes ».

On en parle

Un livre qui vaut tous nos reportages.

Mélanie Frey, France 3

Son récit sombre et tendre […] parle de fraternités et d’amours impossibles.

Nathania Cahen, Elle

Loin de la connotation péjorative souvent liée aux 'bandes de jeunes’ des cités, Youssouf Djibaba leur rend un vibrant hommage dans son premier roman. Un récit riche et empreint d’émotion.

Elodie Crézé, Mars-Actu

Ils sont eux-mêmes, juste eux-mêmes, sans fioritures ni enjolivures, unis, frères de cœur. Bavards ou silencieux, buvant trop un soir, riant et parlant tous les jours, aimant se battre quand on les provoque ou consolant une maman triste avec des gestes et des mots d’une immense tendresse.

Michel Samson

Sommaire

Prologue

Comme des blocs
Deux médaillons
Un air de flûte
Comme un film
Un mec bien
Un ange blessé
Original Boys
Comme des rois
L’Aïd
Un gros mytho
On n’a pas tous un ange qui nous protège
La vie des rêves
Une étrange sanction
Nos exemples
Au vidéoclub
Nos familles
La première lettre de Brahim
Les pieds d’or de Baba
Notre dernier jour de l’an
Février 1995
Pauli
« Plus beau que moi tu meurs »
Les années passent
Un été à la plage
Voyage à Paris
Dernières lettres
La sortie d’Aziz
De nouveau avec notre frère
La vie reprend son cours
Tous tontons
Brahim et ses démons
Silence
La roue tourne
Des nuits sombres
Ma vie sans Brahim
« Akeem ! »

Épilogue