Habiter l’Ouest

John Brinckerhoff Jackson, Peter Brown

Habiter l’Ouest – Couverture Afficher la couverture Toujours afficher les couvertures ?

Habiter l’Ouest

John Brinckerhoff Jackson, Peter Brown

Tête nue

octobre 2016

978-2-918-490-548

176 pages

22 €

14 × 22 cm
Traduit de l’américain par Jessica Shapiro

Au milieu des années 1980, John Brinckerhoff Jackson entame une collaboration de plusieurs années avec le photographe Peter Brown, en vue de décrire et de raconter le paysage de l’Ouest américain, dans les Hautes Plaines. Ils parcourent le Texas, le Nouveau Mexique, photographiant, discutant avec les habitants. Chemins, routes, maisons, fil barbelé, gares, horloges, fuseaux horaires, camions, voitures, autoroutes, strip… Une histoire de l’Ouest instable et fragile prend forme sous nos yeux.

Réfractaire au romantisme de la nature sauvage, Jackson raconte et analyse nos relations aux lieux que nous habitons. Ces relations intimes et brutales qui taillent, dans le tout immense d’un monde hostile, des portions habitables de temps et d’espace. Jackson offre ici une généalogie de notre monde urbain et périurbain.

Au miroir de cette Amérique des Hautes Plaines, Habiter l’Ouest nous apprend à lire le paysage ordinaire, à explorer l’espace réel, vécu, où nos vies prennent place.

Cet ouvrage provient de la découverte, par le chercheur français Jordi Ballesta, d’un tapuscrit oublié. Au croisement de la géographie et de la littérature, Habiter l’Ouest constitue le récit le plus abouti de Jackson, et son seul livre conçu avec un photographe – alors même qu’il a influencé une grande partie de la photographie américaine.

Les auteurs

John Brinckerhoff Jackson (1909-1996) fut éditeur du magazine Landscape, professeur associé à la faculté d’Environnemental Design de Berkeley et chargé de cours aux départements de Landscape Architecture et de Visual and Environnemental Studies d’Harvard. En 1986, la Rhode Island School of Design lui décerna le titre de Docteur honoris causa en arts, puis, en 1995, le Pen American Center lui attribua le prix Diamonstein-Spielvogel pour son recueil d’essais A Sense of Place, A Sense of Time.

Désormais reconnu en France comme une figure de premier plan chez les géographes, les photographes et les paysagistes, Jackson est toujours resté à la périphérie du monde universitaire, en raison de ses méthodes de recherche, de ses manières d’écrire et de sa pluriactivité. Jackson se présentait comme un chercheur amateur, s’intéressant au paysage et aux manières de l’habiter, étant ou ayant été par ailleurs été cow-boy, rancher, biker, jardinier, garagiste et universitaire.

Peter Brown photographie le paysage ouvert et les petites villes des Hautes Plaines depuis trente ans. Il vit à Houston avec sa femme Jill Fryar. Il est l’auteur de Seasons of Light, On The Plains et West of Last Chance, en collaboration avec le romancier Kent Haruf.
Son travail a été acquis et exposé par de nombreux musées, dont The Museum of Modern Art (New York), The Museum of Fine Arts (Houston) et The Getty Museum (Los Angeles).

Sommaire

Photographies de Peter Brown
Habiter l’Ouest de J. B. Jackson

Épilogue de Jordi Ballesta
Histoire d’un tapuscrit oublié
Postface de François Brunet
Surveoir le paysage