La Mort de la nature

Les femmes, l’écologie et la Révolution scientifique

Carolyn Merchant

La Mort de la nature – Couverture Masquer la couverture

La Mort de la nature

Les femmes, l’écologie et la Révolution scientifique

Carolyn Merchant

Domaine sauvage

septembre 2021

978-2-381140-032

454 pages

25 €

14 × 22 cm
Traduit de l’anglais par Margot Lauwers

Télécharger le dossier de presse

Entre le 16e et le 17e siècle, l’image d’une Terre organique, féminine et vivante fait place à une nouvelle vision du monde dans laquelle la nature est repensée comme une machine morte et passive, autorisant ainsi sa spoliation sans limite aux mains de l’homme.

Dans La Mort de la nature, Carolyn Merchant montre que ce changement de paradigme aurait justifié non seulement la domination de la Terre, mais aussi la création d’un système socio-économique dans lequel les femmes, depuis toujours associées à l’image de la Nature, seront subjuguées aux hommes.

Ce livre, qui est un des premiers à explorer la Révolution scientifique du point de vue du féminisme et de l’écologie, traite des changements économiques, culturels et scientifiques à l’origine du monde moderne et de la crise écologique qui menace sa survie.

Un livre fondateur de l’écoféminisme.

L’auteur

Née en 1936, Carolyn Merchant est philosophe écoféministe et historienne des sciences. Elle est professeure d’histoire environnementale, d’éthique et de philosophie à l’université de Californie à Berkeley.

On en parle

Cet ouvrage majeur du féminisme écrit en 1980 fait l’effet d’une commotion intellectuelle encore aujourd’hui.

Clara Guillard, Libération
Lire l’article

Ce livre documente un changement dans l’image du monde qui, accompagné par les persécutions de sorcières, a permis l’exploitation de la nature à une échelle jusque-là inconnue.

Starhawk

Merchant a renouvelé l’histoire des sciences en étant l’une des premières à s’intéresser à ce que les savants faisaient de la Terre.

Bruno Latour

Pour avoir été l’une des premières à mettre au cœur de son étude le lien entre les femmes et la nature, Carolyn Merchant est considérée comme une des pionnières de l’écoféminisme.

Catherine Larrère

Ce livre marque la naissance des humanités écologiques.

Deborah Bird Rose

Sommaire

Introduction : les femmes et l’écologie

1 La nature comme femme
2 Ferme, fagne et forêt : l’écologie européenne en transition
3 Société organique et utopie
4 Le monde, un organisme
5 La nature comme désordre : les femmes et les sorcières
6 La production, la reproduction et les femmes
7 La domination de la nature
8 L’ordre mécanique
9 Le mécanisme comme pouvoir
10 La gestion de la nature
11 Les femmes à propos de la nature : Anne Conway et d’autres philosophes féministes
12 Leibniz et Newton

Épilogue
Postface de Catherine Larrère