Pensées de la terre

J. Baird Callicott

Pensées de la terre – Couverture Afficher la couverture Toujours afficher les couvertures ?

Pensées de la terre

J. Baird Callicott

Domaine sauvage

mars 2011

978-2-918-490-081

400 pages

22 €

14 × 22 cm

Ce livre tente de répondre à la question cruciale de tous les peuples qui partagent le destin d’une même petite planète : comment les nombreuses philosophies de l’écologie du monde, toutes différentes, peuvent-elles être rassemblées en un tout complémentaire et cohérent ?

Offrant une extraordinaire synthèse des trois monothéismes, de l’hindouisme, du bouddhisme, du confucianisme, du taoïsme, du zen, ainsi que des traditions orales de la Polynésie, de l’Amérique du Nord et du Sud, et de l’Australie, Callicott en restitue toute la teneur écologique, avant d’examiner la mise en pratique concrète de ces éthiques environnementales traditionnelles.

Immense voyage dans les grandes traditions et religions du monde entier, Pensées de la terre offre une synthèse unique, et une méditation d’ampleur planétaire sur le rapport homme-nature.

L’auteur

John Baird Callicott, né en 1941, dirige le département de philosophie de l’université North Texas. Président de la Société internationale d’éthique environnementale, il a donné le premier cours d’éthique environnementale en 1971. Dans le sillage d’Aldo Leopold, il est reconnu comme l’une des principales figures de la philosophie de l’écologie.

On en parle

Impressionnant et magnifique, voici le premier livre d’une nouvelle ère.

Dominique Bourg, philosophe

Sommaire

Préface de Dominique Bourg

Avant-propos

  1. Pourquoi une éthique environnementale
  2. Les racines historiques des attitudes et des valeurs écologiques de l’Europe occidentale
  3. Attitudes et valeurs écologiques dans les traditions du sud de l’Asie
  4. L’écologie profonde des traditions de l’Est de l’Asie
  5. Les intuitions écologiques du bouddhisme de l’Est asiatique
  6. L’éthique environnementale de l’Extrême-Occident
  7. L’éco-érotisme sud-américain
  8. Le biocommunautarisme africain et le temps du rêve australien
  9. Vers une éthique environnementale postmoderne
  10. L’éthique environnementale traditionnelle en action

Conclusion

Postface de Pierre Madelin