Une bête entre les lignes

Essai de zoopoétique

Anne Simon

Une bête entre les lignes – Couverture Afficher la couverture Toujours afficher les couvertures ?

Une bête entre les lignes

Essai de zoopoétique

Anne Simon

Tête nue

avril 2021

978-2-381140-025

400 pages

25 €

14 ×22 cm

Télécharger le dossier de presse

Entre les lignes de nos textes, de nos cultures et de nos vies, se glissent des bêtes – familières, indifférentes ou effroyables. Anne Simon aborde la richesse de nos relations aux animaux à travers les récits et les rêves des écrivains.

Si la littérature est apte à évoquer la puissance et la profusion des vies animales, c’est que la langue et l’écriture elles-mêmes, souvent considérées comme des « propres » de l’espèce humaine, se découvrent traversées par l’animalité. La langue poétique permet d’accéder aux bêtes qui, soufflant et traçant leurs histoires de vie et de survie à même le monde, nous ont peut-être appris à lire.

Entre le temps immémorial de notre évolution avec les bêtes sauvages et le temps contemporain du saccage du vivant, Anne Simon explore les livres-arches qui déploient les mondes fascinants auxquels nous ouvrent les animaux.

Ces voyages imaginaires – en dialogue avec des travaux d’historiens, d’anthropologues ou de philosophes – élargissent nos galaxies mentales et nous permettent de renouveler notre entrelacement avec les autres vivants.

Un ouvrage pour (re)découvrir Marcel Proust, Jean Giono, Maurice Genevoix, Béatrix Beck, Jacques Lacarrière, Andrzej Zaniewski, Jean Rolin, Olivia Rosenthal, Yves Bichet, Maryline Desbiolles, Tadeusz Konwicki, Henrietta Rose-Innes, Marie Darrieussecq, Éric Chevillard, Svetlana Alexievitch, Jacques Derrida, Jean-Christophe Bailly…

Un ouvrage soutenu par le CNL

L’auteur

Anne Simon est directrice de recherche au CNRS. Spécialiste de Proust, auquel elle a consacré quatre ouvrages, elle a en parallèle orienté depuis deux décennies son travail sur le vivant et l’animalité en littérature, initiant et développant en Europe la zoopoétique.

On en parle

« Un essai aussi érudit que poétique. »
Céline du Chéné, France Culture

« L’ouvrage d’Anne Simon nous permet de prendre toute la mesure de la variété de la présence des bêtes dans la littérature. »
Sylvain Bourmeau, France Culture

« La zoopoétique d’Anne Simon prouve que les humains n’existent pleinement que lorsqu’ils s’ouvrent à l’éblouissante inventivité du vivant. »
Jean-Louis Jeannelle, Le Monde

« La parution de ce volumineux essai représente un moment très fort dans la consolidation des recherches sur les bêtes en littérature et dans leur formalisation en un nouveau champ d’études qui s’appelle la zoopoétique. »
Cristina Álvares, L’Esprit créateur

« L’essai d’Anne Simon navigue avec virtuosité dans la littérature francophone et étrangère, de la Genèse aux récits contemporains de la vie en abattoir, pour réinsuffler une certaine vivacité à la réflexion sur l’animalité. »
Benoît Berthelier, Esprit

« Dans son grand recueil de zoopoétique, Anne Simon vagabonde au flair sur un territoire sensible, esquivant la progression d’une méthode linéaire. »
Christine Marcandier, Diacritik

« Une somme ample et pénétrante consacrée à la zoopoétique. À travers les pages foisonnantes de
son essai, Anne Simon montre combien la littérature et le langage ont une dimension politique. »
Geneviève Simon, La Libre Belgique

« La zoopoétique déborde le cadre de la traditionnelle critique littéraire. Une des thèses centrales de cet essai est que les animaux à leur manière écrivent, signifient et créent des histoires. »
Élisabeth Plas, Acta fabula
.

Entretien avec Anne Simon sur Diacritik

Entretien avec Anne Simon dans Ballast

Podcast Rencontres sauvages avec Anne Simon

Podcast Vivant.e.s avec Anne Simon et Stéphane Durand

Podcast Radio REcyclerie avec Anne Simon

Sommaire

Introduction : ravissements animaux

1 Histoires de souffles
Naissance de la zoopoétique (Derrida, Kafka)
Du zôion au poiein, la jungle des étymologies
Adam et les bêtes
Se déloger dans sa langue, pluraliser les mondes
La littérature entre relation et disjonction
Dévisager pour réenvisager
De l’hybridation au zoomorphisme
D’autres temporalités vitales
Une poétique animale à même le monde
Pensée verbale, pensée adjectivale
Alphabets-mondes
Sécréter/Écrire
Suivre, errer, cueillir, veiller

2 Sur le vif : hybrides et êtres de fuite
La ménagerie de Proust
Les trésors insolites de l’histoire naturelle
Centaures et plantes de sang chez Giono
Loups-phoqueries de Béatrix Beck
Les ouïes de Marie Darrieussecq
Sous l’écorce avec Jacques Lacarrière
Zoomorpher avec Cyril Casmèze
Chercher l’indice, écrire l’esquive

3 À vif : politiques animales
Malaise dans la domestication
Tadeusz Konwicki ou la nature aux prises avec l’Histoire
« Noms d’oiseaux » mortifères ou subversifs
La vermine dans les plis de nos villes
Creuser la terre, creuser la langue

Conclusion : l’arche et la fable